Les facteurs de prédisposition de l’endométriose

L’endométriose paraît être une maladie complexe mêlant des facteurs génétiques et environnementaux non complètement détaillés à ce jour.

Quels sont les facteurs de prédisposition de l’endométriose ?

L’endométriose paraît être une maladie complexe mêlant des facteurs génétiques et environnementaux non complètement détaillés à ce jour.

Les facteurs génétiques bien qu’une prédisposition familiale de l’endométriose peut être suspectée à ce jour, il n’est pas montré de gêne particulier pouvant expliquer la pathologie.

Il existe des modifications génétiques entre la cellule endométriale et la cellule endométriosique portant sur plus de 5000 gènes.

Nous savons aujourd’hui qu’environ 11 % des patientes endométriosiques partagent un gène commun sur cette pathologie ce qui rend donc complexe de pouvoir rassembler des patientes sur des mêmes familles génétiques.

Les facteurs environnementaux

Les perturbateurs endocriniennes

Le bisphénol A Il et  les phtalates sont des composés chimiques pouvant avoir des effets d’hormone naturelle pouvant intervenir dans le développement de l’endométriose, la dioxine a été également incriminée.

L’alimentation

L’alimentation est également étudiée, peu de facteurs de risques ont été retenus. Il semblerait qu’une alimentation riche en fibres comparée à une alimentation riche en protéines animales protège plus de l’endométriose.

Les facteurs épigénétiques

Les modifications génétiques entraînées par le phénomène épi génétique peut-être en relation avec une augmentation de la pathologie.

À ce jour, seul un mécanisme concernant l’augmentation de l’hyperproduction locale des œstrogènes endométriosiques a pu être démontré.

Prenez rendez-vous avec l’un de nos spécialistes

L'endométriose

Une maladie gynécologique qui concernerait près d'une femme sur dix
les mécanismes de la douleur

La douleur

Les mécanismes de la douleur dans l'endométriose

Les types d'endométriose

superficielle, endométriome, endométriose profonde, adénomyose