L’Assistance Médicale à la procréation (AMP)

D'après l'Inserm, l’assistance médicale à la procréation (AMP), ou procréation médicalement assistée (PMA), consiste à manipuler un ovule et/ou un spermatozoïde pour favoriser l’obtention d’une grossesse.

Les techniques d’assistance médicale à la procréation (AMP)

Suite aux examens qui ont mis en évidence les causes de l’infertilité, une équipe de spécialistes médicaux étudie chaque dossier lors de réunions pluridisciplinaires pour proposer la meilleure technique d’AMP. Cela peut débuter par des inséminations ou directement une FIV.

Il existe plusieurs solutions au traitement de l’infertilité : différentes réponses médicales associées aux techniques de biologie (IAC, FIV, ICSI…)

L’AMP est souvent qualifié de parcours du combattant, tant sur le plan médical qu’administratif. Ce dossier est là pour essayer de démystifier ce parcours, et d’en expliquer simplement les différentes étapes.

Les techniques d'amp

Insémination Intra Utérine (IAC)

Les indications des inséminations

  • les causes cervicales (autrement dit à cause du col de l’utérus ou de la glaire cervicale)
  • les cause masculines : si la préparation des spermatozoïdes au laboratoire permet d’améliorer la mobilité des spermatozoïdes
  • les troubles de l’ovulation
  • les infertilités inexpliquées

L’IAC en pratique

  • Pour l’homme : il s’agit de réaliser un recueil de sperme au laboratoire qui sera ensuite préparé pour rendre les spermatozoïdes plus mobiles et donc plus fécondants.
  • Pour la femme : la stimulation folliculaire : il s’agit de stimuler les ovaires pour faire pousser un ou deux follicules en utilisant des injections sous cutanée de gonatrophines (FSH ou HMG) et de contrôler par échographie et prise de sang répétés la croissance de ces follicules (c’est ce qu’on appelle le monitorage de l’ovulation) et de déclencher l’ovulation par l’injection d’HCG.

L’insémination est un geste très simple réalisé en introduisant un cathéter (petit tuyau souple de 2mm de diamètre) qui permet d’injecter directement les spermatozoïdes dans l’utérus.

Vous désirez consulter pour infertilité ? Prenez rendez-vous en ligne

Fécondation In Vitro (FIV)

La Fécondation In Vitro, c’est mettre en contact les gamètes mâles (spermatozoïdes) et les gamètes femelles (ovocytes) en dehors du corps humain, en laboratoire (c’est ce qu’on appelle in vitro), dans le but d’obtenir des embryons.

Les indications de la FIV

  • Pathologies féminines : obstructions des trompes, endométriose, altération de la réserve ovarienne,…
  • Pathologies masculines : sperme de qualité ou quantité insuffisante,…
  • Après échecs répétés d’inséminations intra-utérine
  • Pour éviter la transmission de maladie sexuellement transmissible : patient porteur du VIH, hépatite B et C,…

La FIV en pratique

  • La stimulation folliculaire : il s’agit de stimuler les ovaires pour faire pousser un nombre optimal de follicules contenant chacun un ovocyte en utilisant des injections sous cutanée de gonadotrophines (FSH ou HMG).
  • Le déclenchement de l’ovulation par injection de HCG ou d’un agoniste de la GnRH.
  • La ponction folliculaire : il s’agit d’une courte hospitalisation, en service ambulatoire et sous légère anesthésie générale, où le médecin aspire le liquide folliculaire.
  • Pendant ce temps, un recueil de sperme est effectué par le conjoint, au laboratoire.
  • 3 à 6 jours après, les embryons sont directement déposés dans l’utérus.
  • Une congélation des embryons restants pourra être effectuée, en concertation entre la patiente, le médecin et le biologiste.

Pour connaitre le processus plus complet de la FIV, consultez notre page sur le parcours de la Fécondation In Vitro

L'infertilité

Quand parle-t-on d'infertilité ? Qui est concerné ?

Le processus administratif

La procréation médicalement assistée est très règlementée en France...
La stimulation folliculaire

La FIV en détail

Comment se déroule un parcours FIV avec GynécoMarseille ?