www.gynecomarseille.com

Tumeurs bénignes du sein

La lésion la plus fréquente est l’adénofibrome. Il s’agit d’un nodule régulier, arrondi ou ovalaire, bien limité, indolore, mobile, sans adénopathie axillaire. La taille est variable, de quelques millimètres à plusieurs centimètres

Le traitement de l’adénofibrome peut être chirurgical  en cas de lésion à croissance rapide ou symptomatique (douleur), de lésion volumineuse (> 3 cm), de discordance sur le bilan paraclinique (doute sur le caractère bénin). Le traitement médical est peu efficace.

Les tumeurs phyllodes sont des tumeurs à haut risque de récidive, leur évolution est rapide. Il existe plusieurs types de tumeurs phyllodes dont certaines sont malignes Le traitement des tumeurs phyllodes est chirurgical par une large exérèse de la tumeur. L’évolution est dominée par le risque de récidive locale.

Les autres tumeurs solides bénignes du sein sont plus rares : hamartome, cytostéatonécrose ou adiponécrose (post-traumatique ou post-opératoire), angiomes, neurinomes.

Les kystes mammaires peuvent être isolés, ou le plus souvent présents au sein d’une maladie fibrokystique plus diffuse. La ponction est possible en ambulatoire.

La maladie fibro-kystique est très fréquente prédomine chez les femmes entre 35 et 50 ans.

Les patientes se plaignent de douleurs du sein chroniques souvent avant les régles, qui cèdent avec l’apparition des règles, des tuméfactions perçues par la patiente, des écoulements par le mamelon. Le traitement de la mastopathie fibro-kystique est essentiellement médical. Il repose sur la progestérone par voie locale en cas de forme mineure, sur les progestatifs par voie générale pour une durée de 6 mois, de 10 à 20 jours par mois en fonction du contexte.

 

Retour
  • Prendre rendez-vous avec un spécialiste

  • Tél. : 04.91.75.86.70
  • Email :
  • Facebook Twitter Google+

Gynéco Marseille : Tumeurs bénignes du sein