www.gynecomarseille.com

Travail et grossesse

Travail et grossesse

L’information des femmes enceintes porte sur les droits et avantages liés à la grossesse, par exemple, les aménagements du poste et des horaires de travail. Rassurer les femmes car il n’y a généralement pas de danger à continuer le travail pendant la grossesse.

Identifier les emplois qui comportent des risques ou une pénibilité particulière, des temps de trajet longs. Des informations sur les éventuels risques professionnels sont disponibles auprès de l’Institut national de recherche et de sécurité (INRS).

La femme enceinte peut demander son affectation de jour pendant la grossesse lorsqu’elle travaille de nuit. Le médecin du travail constate par écrit que le poste de nuit est incompatible avec son état (art L. 213-2 et L. 122-25-1-1 du Code du travail). Encourager les femmes à s’informer sur leur situation professionnelle et les aménagements possibles.

En cas de difficultés, la femme enceinte peut avoir recours au médecin du travail ou au médecin généraliste pour envisager une protection vis-à-vis de l’emploi. Les informations sur les droits changent régulièrement avec le temps, consulter le site du ministère de l’Emploi. La durée du congé maternité dépend de la situation familiale et du nombre d’enfants attendus (article 25-1 à 4 ; loi n° 94-629 du 25 juillet 1994). Les données réglementaires étant soumises à évolution, consulter régulièrement le site de l’Assurance maladie qui met à disposition ces informations dans un document intitulé « Autour de bébé ».

 

En cas de grossesse pathologique, la femme peut bénéficier de 14 jours de repos supplémentaires sur certificat médical.

En cas d’accouchement prématuré, la durée totale du congé légal n’est pas réduite.

En cas d’accouchement tardif, le congé prénatal est prolongé jusqu’à l’accouchement et le congé postnatal n’est pas réduit.

En cas d’hospitalisation de l’enfant au-delà de la 6e semaine suivant l’accouchement, la femme peut reprendre le travail et utiliser le reliquat de son congé à la sortie de son enfant.

Pendant la durée du congé maternité, la mère n’est pas tenue de respecter les horaires de sortie autorisés par la caisse primaire. En cas d’adoption, une indemnité de repos est due dans les mêmes conditions que le congé postnatal.

En cas d’allaitement maternel, la femme peut bénéficier d’une réduction d’une heure par jour de la durée de travail durant la première année de l’enfant (article L 224 du Code du travail). Cette heure n’est en général pas rémunérée et les mères restent mal informées de cette possibilité.

 

 

Grossesse et situation familiale

Durée totale

Pré natale (semaines)

Post natale (semaines)

Unique

< 2 enfants à charge

16

6

10

>= 2 enfants à charge

26

8*

18

Gémellaire

 

34

12**

22

Triple et plus

46

24

22


La période prénatale peut être augmentée de 14 jours sans justification médicale. La période postnatale est réduite d’autant.
** La période prénatale peut être augmentée de 28 jours sans justification médicale. La période postnatale est réduite d’autant.

Retour
  • Prendre rendez-vous avec un spécialiste

  • Tél. : 04.91.75.86.70
  • Email :
  • Facebook Twitter Google+

Gynéco Marseille : Travail et grossesse