www.gynecomarseille.com

Quand venir à la maternité ? Quelques trucs pour gérer la douleur

 

 

 

C’est une des grandes questions que l’on se pose. En effet quand y aller ? Il y a plusieurs raisons d’y aller, commençons par les plus fréquentes :

 

LES CONTRACTIONS UTERINES :

 

C’est en effet une des raisons les plus fréquentes, mais attention il ne faut pas se précipiter à la première contraction à la maternité car il y a de fortes chances que ce ne soit pas encore le bon moment. Comment savoir alors ?

 

 Si vous êtes à terme ou proche du terme (disons au moins à partir de 37 semaines d’aménorrhée), les contractions doivent être rapprochées, toutes les cinq minutes environ pendant deux heures si c’est votre premier bébé, et pendant une heure si vous avez déjà eu un bébé.

 

 Pour être sûre que ce sont les bonnes contractions utérines, nous vous conseillons dès le début de prendre un bain chaud pour voir si ces contractions ne diminuent pas, voire ne s’arrêtent pas. Si ce n’est pas le cas, téléphonez à la maternité. Si les contractions douloureuses persistent, rendez-vous à la maternité (après l’heure ou les deux heures d’observation chez vous). N’oubliez pas d’amener vos affaires et celles du bébé.

 

On vous dira parfois à la maternité, que ce n’est pas le moment car c’est un faux travail. Pas de panique ! Votre corps est tout simplement en train de faire un essai pour le grand jour. Vous n’aurez plus qu’à tout recommencer la prochaine fois que vous aurez des contractions utérines. Courage après les essais, il y a toujours le départ.

 

Si vous êtes inquiets, vous serez toujours accueillis à la Maternité pour être rassurés.

 

LA PERTE DES EAUX :

 

Là c’est plus facile car il n’ y a pas de question à se poser. Au moindre doute, si vous perdez du liquide souvent incolore et inodore : appelez la maternité ( 04 91 15 90 25 ) pour prévenir de votre arrivée, puis allez-y avec vos affaires et celles du bébé.

 

 Il faut savoir que la perte des eaux ne signifie pas forcément une perte soudaine et importante de liquide amniotique. Il s'agit parfois de pertes minimes, liquides, inodores, dont il est difficile de déterminer l'origine. Dans le doute, téléphonez à la maternité ou allez-y.

 

 En effet, perdre du liquide signifie que la poche des eaux est ouverte, et par conséquent il est possible que des germes remontent vers le bébé. Afin d’éviter toute infection, il ne faut pas que la poche des eaux reste ouverte trop longtemps. C’est pour cela qu’il vous faut aller à la maternité, c’est important pour votre bébé.

 

 

LA PERTE DE SANG :

 

 Cela inquiète souvent. Sachez toutefois qu’en fin de grossesse, le col est très vascularisé, ce qui entraîne souvent de petits saignements après un examen (toucher vaginal) ou après un rapport sexuel. Ce n’est pas grave et une simple consultation à la maternité pourra vous rassurer. Bien entendu, s'i s'agit de saignements abondants, présentez vous en urgence à la clinique.

 

 

LE BEBE NE BOUGE PLUS :

 

 C’est quelque chose d’angoissant et il faut consulter pour cela afin que l’on contrôle le bien être de votre bébé. Vous pouvez essayer de changer de position, de « remuer » doucement votre ventre et si vous ne percevez toujours rien, ne restez pas inquiète chez vous : allez à la maternité où vous serez très certainement rassurée.

 

LA PERTE DU BOUCHON MUQUEUX :

 

 Le bouchon muqueux se caractérise par des pertes glaireuses, un peu marron, dans lesquelles se mélange parfois un peu de sang. Pas de panique, on peut le perdre plusieurs jours avant l’accouchement, voire plusieurs semaines sans que cela ne pose de problème pour le déroulement de la grossesse. Si toutefois vous êtes inquiète, téléphonez à la maternité.

Retour
  • Prendre rendez-vous avec un spécialiste

  • Tél. : 04.91.75.86.70
  • Email :
  • Facebook Twitter Google+

Gynéco Marseille : Quand venir à la maternité ? Quelques trucs pour gérer la douleur