www.gynecomarseille.com

Ostéopathie et grossesse

 

L’ostéopathie a une vision spatiale de la grossesse par la prise en compte de l’environnement mécanique (osseux, fascial, viscéral et nerveux), pour assurer le bon déroulement du fœtus jusqu’à l’accouchement.

 

La ceinture pelvienne constituée de trois pièces osseuses et de trois articulations peu mobiles (sacro-iliaques et pubienne) sert de berceau à l’utérus. Les articulations sacro-iliaques bien que peu mobiles peuvent avoir des mouvements suffisants pour modifier la dynamique du bassin.

On peut avoir un os iliaque en rotation antérieure ou postérieure, la plupart du temps en opposition droite gauche (Ref:service de chirurgie orthopédique Pitié Salpetrière), on parle dans ce cas de restriction de mobilité. Les axes de rotation des sacro-iliaques induisent dans ce cas une inclinaison droite ou gauche, associée à un mouvement antérieur ou postérieur du plateau sacré.

La symphyse pubienne est impliquée dans ces mouvements ainsi que la colonne vertébrale, qui s’adapte par des mouvements d’inclinaisons et rotations des vertèbres avec pour conséquences : douleurs, hypo- fonctionnalité et effet sur le système ortho et parasympathique. Le sacrum incliné et roté induit une lordose lombaire qui propulse le fœtus vers le bas et l’avant, accentuant les tentions abdominales et pelviennes, restreignant l’espace vital nécessaire au bon développement de l’utérus, de plus elle conditionne l’engagement précoce de la tête fœtale dans le détroit supérieur ainsi qu’une éventuelle dilatation prématurée du col cause essentielle des difficultés de retournement.

 

Au niveau utérin il existe des fibres motrices lisses qui reçoivent une double innervation ortho et parasympathique, dont le dysfonctionnement a une action immédiate et spécifique sur l’utérus. Les étages ortho impliqués sont : D9, D10, fonction viscéro- sensorielle utérus et annexes. D12, L1, L2 fonction viscéro-motrice et vaso- motricité utérus. L4 L5, sacrum, vers le plexus hypogastrique (nerfs prés sacrés et sacrés) et la jonction parasympathique par les nerfs d’Eckardt, S2, S3, S4.

 

L’ostéopathie par des gestes doux, sans aucune manipulation forcée, agit de façon curative et préventive sur toutes les dysfonctions précitées, participant ainsi au bon déroulement de la grossesse en harmonisant l’environnement musculo-squelettique des parturientes et donner la possibilité au bébé de s’orienter de la façon la plus physiologique possible. On peut ainsi travailler sans aucun danger sur des patientes dans un temps très proche de l’accouchement. Au début de la séance d’ostéo on peut avoir un ventre avec une consistance gélatineuse et à la fin un utérus complétement relâché ce qui fait dire à la future maman : j’ai l’impression que mon bébé flotte !

Retour
  • Prendre rendez-vous avec un spécialiste

  • Tél. : 04.91.75.86.70
  • Email :
  • Facebook Twitter Google+

Gynéco Marseille : Ostéopathie et grossesse