www.gynecomarseille.com

L’accouchement prématuré

 

La menace d'accouchement prématuré est une complication de la grossesse définie par un risque d'accouchement avant 37 semaines d'aménorrhée (le terme normal d'une grossesse étant de 41 semaines après les dernières règles).

En obstétrique, on parle de menace d'accouchement prématuré lorsque s'associent des contractions de l'utérus régulières, intenses, prolongées et rapprochées à des modifications du col de l'utérus (qui devient court, mou, et s'ouvre), chez une femme enceinte de moins de 37 SA. C'est une complication potentiellement grave pour l'enfant qui risque de naître avant la fin de sa maturation intra-utérine, et qui doit donc être prévenue et traitée le cas échéant.

Les signes qui doivent vous amener à consulter

·       Une pression (impression de poids) ou douleur continue ou rythmique dans le bas du ventre, du dos ou dans le pelvis 

·       Des douleurs ressemblant à des crampes menstruelles  

·       Des saignements ou une perte de liquide clair par le vagin

·       Des pertes vaginales de teinte ou d’odeur inhabituelles

·       De la fièvre

·       Une sensation très gênante ou douloureuse liée à l’impression que votre bébé pousse sur le col de l’utérus

 

Facteurs de risque :

·       Age maternel inférieur à 18 ans ou supérieur à 35 ans,

·       Antécédent d'accouchement prématuré,

·       Travail pénible, activité physique trop intense, repos insuffisant,

·       Mère célibataire avec des enfants à charge,

·       Prise de toxiques (alcool, tabac, drogues).

 

Les traitements proposés :

Il faut insister sur la prévention par une bonne hygiène combinant une vie acceptable et des temps de repos. En cas de menace sévère d’accouchement prématuré, le repos  est imposé par votre médecin. La surveillance à domicile par un sage femme permet d’éviter une hospitalisation tout en permettant une surveillance régulière (monitoring, prise de TA etc.)

L’hospitalisation peut être nécessaire.

La prescription comportera des médicaments diminuant les contractions  (tocolyse).

Le but est de prolonger au maximum la durée de la grossesse pour obtenir une bonne maturité pulmonaire chez l’enfant.

Parfois un traitement par corticoïdes est proposé afin d’accélérer cette maturité pulmonaire.

 

Cependant on estime que moins de 10% des patientes présentant une menace d'accouchement prématuré accoucheront réellement prématurément.

Retour
  • Prendre rendez-vous avec un spécialiste

  • Tél. : 04.91.75.86.70
  • Email :
  • Facebook Twitter Google+

Gynéco Marseille : L’accouchement prématuré