www.gynecomarseille.com

Endométriose

Endométriose

 

L’endométriose est une maladie chronique qui affecte environ 10 % des femmes parmi lesquelles 25 % seulement ne présenteraient pas de plaintes particulières. Le motif de consultation est très varié (douleurs de règles, douleurs lors des rapports sexuels, une stérilité, des signes digestif et urinaires), ainsi la patiente peut se présenter entre 3 et 6 fois en moyenne pour un avis médical avant que le diagnostic soit évoqué.

Le retentissement psycho-social peut être très important et prédire une évolution vers des formes sévères de la maladie. Plus de deux femmes sur trois ne connaissent pas l’existence même de l’endométriose. Actuellement il est regrettable que le diagnostic soit réalisé en moyenne après sept à 12 ans, ce qui fait de l’endométriose une des pathologies courantes, présentant le plus grand retard diagnostique. Malheureusement ce retard aggrave la maladie et ses conséquences, comme les localisations profondes ou l’infertilité.

 

DEFINITION DE L'ENDOMETRIOSE

 

L’endométriose est une affection gynécologique fréquente de la femme. Elle se caractérise par la présence de tissu endométrial à l’extérieur de l’utérus (l’épithélium et/ou le stroma) Il peut s’agir de :

- lésions peu étendues n’entraînant aucune modification anatomique

- de kystes ovariens de taille variable

- de lésions florides étendues à l’origine de syndrome adhérentiel de sévérité variable

- ou de zones de fibrose entraînant un remaniement anatomique pelvien important.

 

Il existe 4 entités lésionnelles :

 

1. les lésions superficielles

2. les adhérences

3. les endométriomes ovariens

4. les lésions profondes ( par ex les nodules de la cloison recto vaginale )

 

Les lésions d’endométriose abdomino-pelviennes peuvent se développer sur différents organes tels que le péritoine, les ovaires, la paroi vaginale postérieure, les ligaments utéro-sacrés, l’intestin, la vessie, l’uretère, le creux inguinal, le nerf sciatique, le foie, le diaphragme…

 

La principale classification utilisée pour l’endométriose est l’Américan Fertility Society révisée (R-AFS) définie en 1985 et révisée en 1996, elle est basée sur l’observation peropératoire des implants d’endométriose au niveau du péritoine et ou des ovaires.

Il existe 4 stades d’atteinte endométriosique qui se calcule en fonction de l’étendue, de la profondeur et des adhérences ce qui donne un score AFS allant de :

 

- 1 à 5 pour le stade I (Minime)

- 6 à 15 pour le stade II (Modérée)

- 16 à 40 pour le stade III (Moyenne)

- > à 40 pour le stade IV (Sévère)

 

Ce film montre l'exérèse d'un nodule de la cloison recto vaginale : Cette patient a vu une régression totale de sa symptomatologie douloureuse et a été enceinte 6 mois aprés l'intervention ....

 

 

">

Retour
  • Prendre rendez-vous avec un spécialiste

  • Tél. : 04.91.75.86.70
  • Email :
  • Facebook Twitter Google+

Gynéco Marseille : Endométriose