www.gynecomarseille.com

Diagnostic du cancer du col de l'utérus

Pathologies du col utérin

Polype du col

Il s'agit de formation bénigne développée à partir des cellules du col. Ces polypes peuvent être responsables d'hémorragie génitale. L'ablation est conseillée lorsqu'il est symptomatique, un bilan complet doit être proposé après la ménopause.

Dysplasie cervicale

Les dysplasies du col sont des anomalies cellulaires qui naissent au niveau de la zone de jonction entre muqueuse endo-cervicale et exo-cervicale. Ces anomalies sont repérées par le frottis cervico vaginal. Il existe une classification (Bethesda) en fonction de la gravité des lésions :

- Cellules malpighiennes,

- Atypies cellulaires malpighiennes de signification indéterminée (ASCUS),
- Lésions intra épithéliales de bas grade,
- Lésions intra épithéliales de haut grade,
- Carcinomes malpighiens

- Cellules glandulaires,

- Atypies cellulaires glandulaires de signification indéterminée (AGCUS),
- Adénocarcinome in situ,
- Adénocarcinome invasif.

Les dysplasies du col naissent après une infection persistante par le virus HPV. L’évolution des lésions de bas grade à haut grade ou cancer du col peut nécessiter plusieurs années.

Traitements : varie en fonction du grade et de la situation de la lésion

Laser du col
Conisation : amputation de la zone pathologique
Surveillance indispensable par frottis cervico-vaginal et colposcopie.

Cancer du col

Le cancer du col utérin est la deuxième cause de cancer chez la femme dans le Monde (270 000 décès), en France chaque année 3387 nouveaux cas sont diagnostiqués responsable de 1000 décès. Dans les pays dont le niveau sanitaire est élevé le cancer du col demeure une réalité malgré une information et un dépistage largement répandu. Les papillomas virus sont des agents responsables nécessaires au développement du cancer du col. Les souches 16 et 18 sont responsables de 70% des cancers épidermoïdes du col utérin (forme la plus fréquente).

Le cancer du col peut être découvert lors d’une consultation gynécologique classique et d’un frottis cervico-vaginal. D’autre part le cancer du col peut être responsable de saignements provoqués (rapports sexuels). Après le diagnostic, un bilan complet est nécessaire afin de déterminer l’importance de la maladie et d’en définir la meilleure stratégie thérapeutique.

Traitements : La majorité des cancers du col sont très sensibles aux rayons (radiothérapie). Dans de nombreux cas le traitement comportera l’association radio-chimiothérapie et chirurgie (hystérectomie et curage ganglionnaire).

Retour
  • Prendre rendez-vous avec un spécialiste

  • Tél. : 04.91.75.86.70
  • Email :
  • Facebook Twitter Google+

Gynéco Marseille : Diagnostic du cancer du col de l'utérus