www.gynecomarseille.com

Consommation de toxiques

Consommation de toxiques

Toute femme enceinte ou désirant le devenir doit être informée des dangers d’une consommation, même modérée, d’alcool et/ou de tabac et/ou de cannabis.

L’arrêt du tabac, l’abstinence alcoolique et l’arrêt du cannabis et des autres substances toxiques doivent intervenir de préférence avant la conception. Le projet de grossesse et la grossesse représentent un moment privilégié pour l’arrêt des consommations potentiellement nocives. Cet arrêt doit être encouragé et la femme doit être orientée vers une consultation et un service médico-social spécialisés pour être aidée.

Des informations complémentaires peuvent être obtenues auprès du numéro vert de Drogues Info Service (0 800 23 13 13), Écoute Alcool (0 811 91 30 30), Écoute Cannabis (0 811 91 20 20) ou auprès de la mission interministérielle de lutte contre la drogue et la toxicomanie.

Tabac

Il existe des risques spécifiques liés au tabac pendant la grossesse, comme le risque d'’avoir un bébé de faible poids ou prématuré. Il y a un intérêt à cesser de fumer quel que soit le stade de la grossesse . Les femmes qui fument ou qui ont récemment arrêté de fumer peuvent être orientées vers des consultations d’'aide au sevrage tabagique. Le recours au traitement substitutif nicotinique peut être proposé à la femme enceinte pour arrêter le tabac plus facilement. L'’éducation de la femme et de l'’entourage en prévention du tabagisme passif auquel peut être exposé l’'enfant après la naissance est recommandée.

 

Alcool

L'’alcool a une toxicité embryofoetale . Il doit être recommandé aux femmes de ne pas consommer de boissons contenant de l’alcool pendant toute la durée de la grossesse. Les effets d’une consommation modérée sont insuffisamment déterminés. Par conséquent, il doit être conseillé aux femmes enceintes (et à celles qui désirent le devenir) d'’éviter la prise d’alcool. Il n’'est pas possible de définir une dose minimale d'’alcoolisation sans conséquences sur le foeœtus .

 

Cannabis et autres substances toxiques

 La consommation importante et répétée de cannabis durant la grossesse doit être déconseillée, d’'autant plus qu'’une dénomination unique recouvre des produits divers dont la composition exacte n'’est pas connue. La consommation de cannabis a des conséquences : diminution du poids de naissance, effets sur le comportement du nouveau-né (diminution de la puissance des pleurs, altération du sommeil, et augmentation de l'’impulsivité). La consommation de tous les autres toxiques est également déconseillée.

 

Thé, café et boissons riches en caféine et en théine

La consommation de ces boissons pendant la grossesse doit être modérée.

 

Intoxication au plomb

L’'intoxication au plomb est particulièrement dangereuse pour la mère et l’'enfant. Les conséquences pour la grossesse sont mal évaluées, mais des imprégnations faibles peuvent provoquer des fausses couches précoces, un retard de croissance intra-utérin, une hypertension artérielle. Des conseils visant à limiter les facteurs d’'exposition doivent être donnés à la femme enceinte comme faire couler l’'eau quelques minutes avant la consommation si les canalisations sont en plomb ou si les locaux datent d’avant 1949, ne pas consommer les fruits et légumes si le sol est pollué par le plomb, ne pas utiliser pour l'’alimentation de poteries ou de vaisselle en céramique ou en étain non prévues pour un usage alimentaire.

Retour
  • Prendre rendez-vous avec un spécialiste

  • Tél. : 04.91.75.86.70
  • Email :
  • Facebook Twitter Google+

Gynéco Marseille : Consommation de toxiques